Des places de ciné se cachent derrière les affiches d'Avengers Infinity War

 
À une semaine de la sortie mondiale d'Avengers : Infinity Wars , c’est un bien joli coup marketing qu’a exécuté Marvel en Australie. Histoire de faire monter le buzz autour du dix-neuvième long métrage se déroulant dans l’univers cinématographique Marvel, la compagnie a caché des places de ciné, mais aussi d’autres prix, derrière certaines affiches du film dans trois villes australiennes.

C’est chrischar66, un utilisateur de Reddit, qui a partagé sa découverte sur le site communautaire. Il aurait trouvé deux tickets pour Avengers

Infinity Wars en arrachant une affiche du film située à un arrêt de bus de Brisbane. La découverte ne doit rien au hasard (ou à une pulsion de vandalisme de chrischar66) puisque l’affiche en question interpelle et lance clairement un défi aux usagers : « Oserez-vous retirer Thanos ? ». On réalise, en consultant le site australien de Disney, que ce coup de « street marketing » est bel et bien orchestré par Marvel. Seules les affiches bordées de jaune et situées à Brisbane, Sydney et Melbourne permettent de participer à ce concours. Les passants, s’ils osent arracher lesdits posters, peuvent (en plus de garder les affiches collectors) remporter deux tickets pour aller voir le film le plus cher de l’histoire du cinéma (avec un budget estimé à 388 millions €) en salle, ou encore, pour les plus chanceux, des places pour des avant-premières du film.

L’initiative est certes très innovante, mais le département marketing de Disney va devoir étendre l’initiative à tous les pays du monde, s’il ne veut pas être responsable d’une vague généralisée d’arrachage des affiches du film. Pour deux tickets gratuits, nombreux sont ceux qui « oseront retirer Thanos ».

>> À lire : Marvel : 17 films de super-héros passés au crible
>> Plus : Super-héros : les 35 films prévus jusqu'en 2020

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire