Pokémon Go : de la tricherie dans les arènes

Phénomène de l’été 2016, Pokémon Go continue d’être joué par 65 millions de personnes. Les dresseurs les moins scrupuleux ont même trouvé une martingale afin de rester durablement dans les arènes.

Pour espérer conserver une arène de combat, le dresseur doit y envoyer un Pokémon de haut niveau pour qu’il puisse bouter les futurs assaillants. Néanmoins, afin d’éviter le phénomène de « camping », Niantic a mis en place un système peu avantageux pour le maître de l’arène. À force de perdre des combats, le Pokémon installé perd de la motivation et donc des points d’attaque et de défense. S’il est complètement démotivé, il quitte l’arène et retourne dans la poche de son dresseur. Pour remonter cette jauge, il faut nourrir le Pokémon avec des baies, que l’on trouve dans d’autres arènes ou Pokéstop.

>>> Pokémon Go : Niantic ajoute une nouvelle mesure anti-triche

C’est là qu’interviennent les tricheurs. Par l’intermédiaire d’une armée de bots, ils approvisionnent automatiquement leurs arènes en baies, ce qui a pour effet de maintenir au top la jauge de motivation de leurs Pokémons. Les autres joueurs se trouvent alors face à des arènes imprenables.

Niantic n’a pas encore réagi, mais ne devrait pas être tendre avec les joueurs concernés. Des mesures dissuasives existent déjà. Les tricheurs démasqués ne peuvent ainsi plus voir aucun Pokémon rare dans le jeu. En outre, si un Pokémon est capturé d’une manière illicite, il est affiché avec une marque dans le Pokédex et ne se comportera pas normalement dans un combat… 

>>> Télécharger Pokémon GO 0.63.1 pour Android

>>> Télécharger Pokémon GO 1.31.0 pour iPhone OS



Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire