Plus de porno au McDo

Aux États-Unis, les clients au sein des 14 000 restaurants de McDonald’s ne pourront plus visionner du porno en mangeant leurs repas. Après deux ans de sollicitations, l’association Enough is Enough a réussi à convaincre la firme américaine. Celle-ci a installé des filtres sur ses réseaux Wi-Fi publics et cette mesure sera généralisée à tous les établissements de la franchise, soit plus de 33.000 restaurants au niveau mondial.

Lutte contre la pornographie en ligne, un combat difficile

Enough is Enough a commencé la campagne « National Porn Free Wi-Fi » en 2014 afin de sensibiliser les responsables politiques et les entreprises sur les dangers de la pornographie en ligne pour les enfants et la famille. Selon cette association (trop) regarder du porno sur le web augmente les risques de divorce et la majorité des garçons et des filles ont vu un film sexy bien avant leur dix-huitième année. En moyenne, 10% du contenu proposé en ligne concerne la pornographie. Ces derniers temps, après les applications spécialisées, le secteur prend aussi le virage de la réalité virtuelle et des objets connectés.

Si l’on se réfère à la règle 34 d’Internet, « Si ça existe c’est qu’il y a une version porno », la lutte risque encore d’être longue.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire