Téléphone portable et cancer du cerveau

Les premiers résultats d’une étude menée par l’Organisation Mondiale de la Santé semblent indiquer qu’il y aurait une relation entre l’utilisation prolongée d'un téléphone portable et le cancer du cerveau.

Une étude qui pourrait changer beaucoup de choses

Il est néanmoins important de prendre ces résultats avec de grandes pincettes. Si l’étude s’étale sur dix ans et a coûté 22 millions d’euros, les résultats n’ont pas encore été ratifiés par la communauté scientifique. En effet, pour que des recherches de ce genre soient validées, un conseil indépendant doit d’abord vérifier la méthodologie et la technique de collecte des informations.

L’étude porte sur 123 000 utilisateurs de téléphonie mobile présents dans 13 pays et prend aussi en compte les résultats déjà publiés sur cette question. Jusqu’à présent, la grande majorité des études estimaient qu’il était difficile de voir un lien entre téléphone portable et cancer du cerveau, car il est difficile de distinguer les radiations en provenance de ces appareils mobiles et celles émises par les téléviseurs ou les micro-ondes, ce qui rend la tâche des chercheurs plus difficile.

Mieux vaut prévenir...

Officiellement, l’OMS ne fait pas encore de lien entre téléphone et cancer, mais cela pourrait changer si l’étude franchit toutes les étapes du processus scientifique. Ceux qui craignent néanmoins que cette technologie ait des effets néfastes sur le corps sont invités à limiter l’usage de ces appareils ou utiliser un kit mains libres. Il est aussi déconseillé de permettre à des enfants d'utiliser un téléphone portable de façon prolongée.