Android : des millions de smartphones touchés par un malware chinois

Une backdoor (porte dérobée), qui était présente sur dessmartphones Android américains, aurait transmis des données vers la Chine. Environ 120 000 smartphones auraient été infectés par deux mystérieux logiciels.

Deux logiciels systèmes n'ont pas été détectés

C’est la société Kryptowire qui a d’abord découvert la présence de ces deux logiciels malveillants sur les appareils fonctionnant sous Android : com.adups.fota.sysoper et com.adups.fota. Ces derniers se sont introduits discrètement dans les terminaux sans être détectés par les antivirus. Il s’est avéré que ces logiciels envoyaient les données personnelles des utilisateurs vers un serveur situé en Chine. Les données envoyées qui étaient chiffrées contenaient notamment les messages, les contacts et l’historique des appels des utilisateurs.

Des logiciels qui viennent d'une entreprise chinoise

Les smartphones infectés ont été fabriqués par Blu Products, une société située en Floride. Les deux malwares semblent quant à eux venir de l’entreprise chinoise Adups Technology qui nie toute responsabilité dans cette affaire. Cette société compte parmi ses clients des fabricants chinois de smartphones tels que Huawei et ZTE. Néanmoins, celle-ci n’a pas encore confirmé l’existence de cette backdoor. On ignore combien de smartphones sont concernés, mais on apprend sur le site du principal intéressé, que ses logiciels sont présents sur plus de 700 millions d'appareils. Si pour le moment il règne une sorte de silence collectif, Kryptowire a tout de même remis l’affaire aux autorités américaines.

>>>>>> Lire aussi : Android : une faille touchant 300 000 appareils n'a toujours pas été comblée

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire