Pottermore : le site du futur d'Harry Potter

Combiner aspect communautaire et commercial, voilà le but de Pottermore. Sur ce site consacré à Harry Potter, les fans du personnage pourront s’y retrouver, mais aussi acheter en exclusivité les romans au format numérique.

J. K. Rowling a le sens du business. L’auteur des tomes contant les aventures d’Harry Potter lancera en octobre prochain un portail faisant la part belle aux fans du sorcier. Sur ce site, ils pourront ainsi discuter de leur sujet préféré, découvrir de nouveaux contenus sur la saga, mais aussi acheter ses nouvelles éditions, notamment les numériques, au grand dam des libraires traditionnels.

Plusieurs libraires, dont l’anglais Waterstone, sont étonnés de cette nouvelle politique de distribution de J. K. Rowling, jusqu’à présent opposée au livre électronique : « Nous sommes déçus que, ayant été des facteurs-clefs dans la croissance du phénomène Harry Potter depuis la publication du premier livre, le marché soit effectivement exclu de la commercialisation de l'édition tant attendue des versions numériques. » 

Editeurs et distributeurs court-circuités

Même son éditeur français Gallimard n’était pas au courant du nouveau plan de conquête du Web de l’écrivain : « Nous ne savons absolument pas comment cela va se passer. Nous n'avons pas encore été contactés par l'agent de J.K. Rowling. Ce partenariat annoncé est complètement mystérieux, et nous ignorons ce qui va en advenir. Et évidemment, l'exclusivité nous pose problème », déclare-t-il à nos confrères d’ActuaLitté.

Amazon pâtira également de ce mode de commercialisation, puisqu’un porte-parole de Pottermore a bien confirmé que les livres numériques seront disponibles dans tous les formats et sans DRM : « La décision de rendre les livres numériques exclusifs au site a été prise pour s'assurer d'une facilité d'accès sur tous les dispositifs de lecture et pour la plus large communauté possible, mais également pour soutenir cette intention du site d'être une expérience de lecture en ligne ». Cette nouvelle forme de commercialisation centralisée constituera donc un vrai manque à gagner pour la plus importante boutique de livres numériques au monde.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire