Présidentielle : Twitter peut-il fausser l'élection ?

Alors que le 22 avril, date du premier tour de l’élection présidentielle française, approche à grands pas, les autorités s’inquiètent de la possible divulgation avant 20 heures des premiers résultats sur les réseaux sociaux, notamment Twitter. Bien qu’il s’agisse d’un délit puni par une amende, les autorités redoutent surtout une possible remise en cause du scrutin.

Plus que la divulgation d’informations avant l’heure prévue, c’est surtout le risque « d’altérer la sincérité du scrutin » que craignent le CSA, la CNIL, la Commission des sondages et la CNCCEP (Commission nationale de contrôle de la campagne électorale). Certains spécialistes ne croient cependant pas qu’une fuite sur Twitter ou Facebook ait un impact significatif sur les scrutins, estimant qu’il faudrait que les scores soient extrêmement serrés avant la fuite pour que cette dernière ait une répercussion sur les résultats. Si cela devait arriver, certains candidats pourraient alors déposer un recours en annulation de l’élection à la magistrature suprême. En outre, la loi prévoit de punir la divulgation des résultats avant l’heure prévue d’une amende allant de 3750 à 75 000 euros.

Traditionnellement, les résultats des élections françaises sont annoncés durant les JT de 20 h, heure de fermeture des bureaux de vote, et donc heure légale à laquelle les chiffres peuvent être dévoilés. Pourtant, avec l’arrivée et l’activité croissante d’Internet, les autorités craignent des fuites de plus en plus importantes. Ceci s’était déjà produit lors des précédentes élections présidentielles, notamment en 2007. Les médias francophones en Belgique ou en Suisse n’étant pas soumis à cette limite légale de 20 h, certaines informations s’étaient retrouvées publiées dès 18 h. En 2012, avec l’essor de Facebook et Twitter en Europe, une telle fuite pourrait avoir des répercussions encore plus importantes.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • jack5611
    Avec les journaux suisse ou belge on avait déjà les résultats avant 20 heures
    0
  • shitakunai
    vive internet, qui nous libere un peu de ce systeme qui nous oblige à attendre 20h.
    les medias classiques n'ont enfin plus tous les droits.

    ceci dit, ce genre de fuite pourrait faire perdre certains partis.
    si en 2002, il y avait eu ce genre de fuite, en milieu d'aprem, peut-etre bcp de gens auront été voté pour eviter que le FN se retrouve au deuxième tour.
    qu'il ait été au deuxieme tour, n'est pas là le probleme, le souci, c'est qu'on a dû revoter pour chirac :(
    un jospin / lepen, en 2002, aurait été plus juste.
    0