PRISM : 19 associations américaines attaquent la NSA

Nouveau volet de l’affaire PRISM aux États-Unis, et c’est cette fois la NSA qui est inquiétée, puisqu’elle fait l’objet d’une plainte en nom collectif lancée par pas moins de 19 associations américaines.

À la tête de ces associations se trouve l’Electronic Frontier Foundation (EFF), qui s’est déjà fait connaître par le passé pour aborder régulièrement le sujet de la vie privée et de l’anonymat sur Internet. Elle est donc soutenue dans cette plainte par de nombreuses organisations, notamment Greenpeace, TechFreedom, ou encore Human Rights Defense Committee. Selon l’EFF, la collecte de données personnelles et téléphoniques à l’insu des citoyens américains serait une violation du premier amendement de la Constitution des États-Unis. Ce dernier a pour but de défendre la liberté d’expression des citoyens américains, et en interdit notamment toute forme de restriction. Or, ces 19 associations considèrent justement que cette collecte « massive et non ciblée » constitue « une violation de ce droit en donnant au gouvernement une vue très détaillée de nos liens associatifs ».

Pendant qu’Edward Snowden cherche donc toujours l’asile et que de nombreux internautes prennent sa défense, le scandale PRISM continue de faire parler de lui. Mozilla avait d’ailleurs déjà lancé une pétition contre ce système en juin dernier.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Papounet17000
    Comme c'est les hautes sphères de l'état, les associations ne pourront rien faire.
    Big Brother se croit toujours au dessus des lois.
    0