Des puces basse consommation pour mettre la reconnaissance vocale partout

Avec le succès d’Alexa, Google Assistant et Siri, il n’est plus surprenant que certains designers conçoivent le smartphone du futur comme un appareil qui repose entièrement sur une interface vocale. Actuellement, la technologie a le vent en poupe et ce n'est  cette découverte des chercheurs de l’institut de technologie du Massachusetts (MIT) qui devrait ralentir son succès.

En effet, une équipe du MIT a mis au point une puce à basse consommation spécialisée dans la reconnaissance vocale. Le composant ne nécessite qu’entre 0.2 et 10 milliwatts de puissance alors que les logiciels des smartphones demandent en moyenne 1 watt dans le traitement de la parole. Outre le fait que cette puce a été particulièrement optimisée, elle dispose également d’une fonction de « détection d’activité vocale ». Cette dernière ne met en marche les réseaux neuronaux responsables du traitement que si l’utilisateur parle.

Selon les chercheurs, ce composant permettrait de réduire jusqu’à 99 % la consommation énergétique des logiciels de reconnaissance vocale comme Siri. Il faut dire que cette puce affiche à ce moment la plus faible consommation d’énergie. Cette découverte attirera sûrement l’attention de l’industrie des objets connectés qui espèrent implémenter la reconnaissance vocale dans leur futur prototype.

> > > Lire aussi SolarStratos : L’avion à énergie solaire qui vous emmène presque dans l’Espace !

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire