Qualcomm et son premier chip Wi-Fi « n »

Qualcomm qui vient de racheter Airgo Networks, société pionnière dans la technologie WiFi MiMo, a annoncé la « disponibilité de l’AGN400, le premier chipset WiFi basé sur le Draft 2.0 du futur standard WiFi IEEE 802.11n.

Cette annonce étonne et même agace les observateurs, car le Draft 2.0, qu’on peut traduire par « brouillon », n’a pas encore été validé par le groupe de travail (Task Group N) chargé de définir la spécification 802.11n. Le groupe, qui s’est réuni en novembre dernier, doit encore se pencher sur 370 commentaires techniques, qui donneront lieu a des modifications du Draft 2.0, d’ici janvier 2007. Le nouveau document ne devrait pas être validé avant mars 2007.

Par ailleurs, si dans son communiqué, Qualcomm annonce la disponibilité de son chipset (et une distribution des premiers échantillons à ses principaux clients), la vérité est tout autre. Qualcomm compte faire une démonstration en janvier prochain au CES de Las Vegas, mais selon TechWorld, qui cite le Vice-Président de Qualcomm, la puce n’est pas encore disponible et sa production en quantité n’est pas prévue avant le deuxième trimestre 2007.

Bref, le Wi-Fi n ne sera pas pour tout de suite dans les entreprises.