Un flop pour le Quit Facebook Day

L’exode massif n’aura donc pas eu lieu. Le Quit Facebook Day n’aura finalement concerné directement que 0,0086 % des utilisateurs Facebook. À peine 2 % des utilisateurs américains en ont entendu parler. 

Des problématiques ignorées du grand public

Hier devait donc être le jour où Facebook perdrait de nombreux utilisateurs, protestant contre les changements incessants des conditions d’utilisation de leurs données personnelles. À la veille de cette journée, un sondage américain montrait que seuls 2 % des utilisateurs américains de Facebook en avait entendu parler. Pis pour les détracteurs du réseau social, 61 % estimait même que la réponse de Facebook à cette polémique par la simplification des paramètres de confidentialité était adaptée.

Sur le site du Quit Facebook Day, on recensait un peu moins de 35 000 inscrits hier. Impossible de savoir combien parmi eux l’ont réellement fait. Toutefois, même l’intégralité ne représenterait que 0,0086 % des 400 millions d’utilisateurs actifs du site.

L’engouement autour de cette problématique aura finalement été limité aux geeks et autres utilisateurs avancés très bien informés des évolutions de la confidentialité sur Facebook. Lancée trop tôt ou désintérêt du grand public ? Une seule chose est certaine, cette journée d’action n’aura pas touché les foules.

L'Union européenne se fâche contre Facebook

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
12 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • guigui2306
    0,0086% des utilisateurs, ça 34400 personnes... Je trouve que, finalement, les personnes inscrites au "Quit Facebook Day" ont globalement tenus leur parole !...
    0
  • Gom3
    Les geeks ... ou pas ... Vous avez fait une étude pour prouver ça ?
    0
  • Fnouc
    Rien d'étonnant. TOUT ce qui se passe sur Facebook ne concerne qu'une très faible partie des utilisateurs.

    N'importe quel groupe qui se crée comporte un infime pourcentage des membres. D'habitude, le concept de groupe sur Facebook, quel que soit sa taille, suffit à quelques journalistes/blogueurs pour décerner le "buzz du mois"... cette fois on décrète que c'est un flop, alors que c'est ni plus ni moins moins important que d'habitude.
    2