La police d'Orlando s'est équipée d'un programme de reconnaissance faciale

John Mina a été clair : "nous n'utiliserions jamais cette technologie pour suivre des citoyens, des immigrants, des activistes ou des personnes de couleur ". Pour l’instant, la police cherche seulement à déterminer si le système de reconnaissance faciale fonctionne correctement. En plus des caméras installées à l’intérieur du quartier général, trois autres capteurs sont orientés vers les zones publiques du centre-ville d’Orlando. Néanmoins, les seuls visages téléchargés en vue d’une recherche étaient ceux de sept agents qui s'étaient tous portés volontaires.

Amazon corrige sa communication

Les premières informations relatives à ce test proviennent de Ranju Das, le directeur du projet chez Amazon. Il a affirmé la présence de « caméras dans toute la ville », envoyant les données aux serveurs de la compagnie américaine. Celle-ci s’est ensuite excusée pour ce « malentendu ». Orlando testait bien ses technologies de reconnaissance faciale, mais la ville n’est pas truffée de capteurs.

Lors de son intervention, John Mina a insisté sur l’utilité de ce système en rappelant un cas survenu en début d’année : un homme a été arrêté pour menaces d'enlèvement à l'encontre de la chanteuse Lana Del Rey. La police avait identifié l’individu et savait qu’il serait sur le lieu du spectacle, sans connaître le moment exact. Si les caméras avaient été disponibles, ils auraient eu un temps d’avance.

>>> La Police chinoise reçoit des lunettes avec reconnaissance faciale

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire