Microsoft négocie avec Red Hat

Paul CormierMicrosoft continue de se rapprocher du monde de l’Open Source, en tentant cette fois-ci un rapprochement avec Red Hat, éditeur de la distribution Linux du même nom. Un rapprochement qui convient à Red Hat, mais à une seule condition : l’accord ne doit pas inclure l’utilisation de brevets. Une condition que Microsoft n’est pas prêt à accepter.

Un problème de brevet

« Je veux pouvoir parler avec les gens de Microsoft au sujet de nos deux systèmes d’exploitation et comment nous pouvons travailler ensemble pour résoudre des problèmes réels des clients sans s’attacher avec une ficelle comme la propriété intellectuelle », a déclaré Paul Cormier, vice-président de l’ingénierie de Red Hat. Les deux entreprises voudraient en effet travailler ensemble, mais ont une vision bien différente de la défense de la propriété intellectuelle. Si Microsoft est friand de toutes sortes de brevets, c’est un modèle qui sied assez mal à l’idéologie Open Source suivie par Red Hat.

L’avis de Microsoft

Bob MugliaLes deux parties sont donc actuellement en négociations. Si Microsoft n’est pas contre l’interopérabilité, il n’est pas question de dissocier cette idée de la propriété intellectuelle. « Il est nécessaire d’avoir une conversation sur la propriété intellectuelle lorsqu’on en vient à l’Open Source », explique Bob Muglia, vice-président serveurs et outils chez Microsoft. Quoi qu’il en soit, l’accord vise une meilleure interopérabilité entre les services de Red Hat et ceux de Microsoft, similaire à celui passé autrefois avec Novell.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum