En Corée du Sud le gouvernement veut légiférer... sur les batteries de smartphone



Après le fiasco de Samsung avec la batterie de la Galaxy Note 7 qui s’enflammait inopinément, la marque LG avait développé un système de refroidissement spécial pour éviter les surchauffes, dont il équipera son prochain smartphone LG G6. Et c’est maintenant au tour de l’État sud-coréen de prendre des mesures par l’intermédiaire de son ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Énergie (MOTIE).

De nouvelles réglementations

Samsung a récemment publié les résultats de son enquête sur la Galaxy Note 7. Et il en est ressorti que la batterie était en cause. C’est donc sans surprise que le ministère sud-coréen a annoncé ce lundi le renforcement des exigences en matière de sécurité sur les batteries lithium-ion. L’inspection se fera plus régulièrement et le ministère s’engage à effectuer un contrôle minutieux tout au long du processus de production. Il faut dire que les fabricants de smartphones comme LG et Samsung bénéficient d’un rayonnement international et restent importants pour l’économie sud-coréenne.

Le MOTIE préconise également un système de rappel plus efficace, car celui du Galaxy Note 7 a été plus que compliqué et frustrant pour les clients de la marque. Les nouvelles réglementations devraient être effectives d’ici le mois d’octobre et auront une validité de 5 ans.

>>> Lire aussi Microsoft, Google, Apple et 94 firmes high-tech s'attaquent à Donald Trump

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire