Rassurez-vous, le pôle nord et le pôle sud ne vont pas s'inverser



Monika Korte travaille au Centre allemand de recherche en géosciences, elle a publié le résultat de ses études dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences. La scientifique a modélisé beaucoup de données pour parvenir à la conclusion que le risque d’un inversement des pôles reste faible. L'inquiétude liée à un inversement du champ magnétique des pôles fait partie des théories très relayées sur Internet mais scientifiquement peu fondées.

L'auteur a découvert deux périodes où le champ magnétique de la Terre ressemblait à ce qu’il est aujourd’hui. Sur les deux fois, les pôles n’ont pas changé. Historiquement, ils ont évolué des centaines de fois au cours des 4 milliards d'années, mais ils sont stables depuis près de 800 000 ans. Certes l’intensité du champ s'affaiblit d'environ 5% par siècle et on constate une accélération depuis 1840, mais il est particulièrement faible dans l'Atlantique Sud, et un changement brutal reste peu probable.

Les données ne sont pas complètes

Selon les précisions fournies par Nadia Drake au National Geographic, l’inversement des pôles est un processus particulièrement lent, il se produit sur plusieurs milliers d’années. De plus, les connaissances disponibles ne permettent pas de prouver que cet évènement aurait été à l’origine des extinctions massives. Toutefois, si l’anomalie dans l’Atlantique Sud persiste, elle pourrait perturber les réseaux électriques et le fonctionnement des satellites.

Comme pour toute recherche fondée sur la modélisation, il y a des limites, car les données ne sont pas exhaustives. Le manque d’informations relatives aux polarités magnétiques des sédiments limite encore la connaissance du comportement global du champ. Il se peut donc que la Terre se comporte autrement. Néanmoins, espérons que la marge d’erreur ne soit pas trop importante.

>>> L’eau sur Terre est-elle un cadeau des astéroïdes ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire