Rolls Royce va lancer son bateau autonome l'année prochaine

Le concept de navire de patrouille militaire de la marque Rolls Royce vient d’être présenté par le groupe britannique. Il mesure 60 mètres de long, pèse près de 700 tonnes et dispose d’une autonomie de 100 jours avec une propulsion diesel-électrique.

Le navire embarque une combinaison d’Intelligence artificielle et de capteurs pour se déplacer sur l’eau, patrouiller le long des côtes et effectuer ses multiples tâches, selon Rolls Royce. Deux moteurs MTU 4000 d’une puissance de 4 MW alimentent le bâtiment patrouilleur propulsé par un moteur magnétique permanent. Des panneaux solaires et une grosse batterie de 3 MWh devront toutefois pourvoir plus d’autonomie à ce navire dépourvu de mécanique, selon le groupe britannique. En outre, le concept navire autonome de Rolls Royce n’est pas fait pour poursuivre les corsaires, car sa vitesse maximale annoncée est de 25 nœuds, soit près de 46 kilomètres par heure. Le système de propulsion « plein électrique » de 1,5 MW permet par ailleurs au navire de passer sous les radars.

Un bâtiment hybride pouvant être indétectable

« De tels bâtiments permettent d’augmenter le potentiel opérationnel, de réduire le risque pour les équipages et de diminuer les coûts opérationnels et de construction », a précisé Benjamin Thorp du groupe britannique qui prévoit un lancement dans une future prochaine.

>>> Lire aussi Pour ce millionnaire, RollsRoyce a fabriqué un coupé très particulier

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • mezigo
    Salut,

    Cet article me laisse pantois !

    Moteur électrique permanent = mouvement perpétuel et énergie libre = légende urbaine ou fake news !
    L'information initiale devait juste indiquer que la propulsion est purement électrique, et que le diesel ne sert qu'à la génération de l'électricité.

    Un système de propulsion "plein électrique" qui permet de passer sous les radars ! Le radar, c'est le rebond d'une onde sur une surface. La propulsion n'a rien à voir avec ça. Là encore, il est possible que la propulsion électrique améliore la furtivité face au sonar. Pour la furtivité face au radar, cela s'obtient avec des formes et des revêtements spéciaux sur les superstructures.

    « devront toutefois pourvoir plus d’autonomie à ce navire dépourvu de mécanique » : sens très douteux de cette partie de phrase.

    « Dans une future prochaine » : toi causer très mieux la france ! Futur est masculin, pour mémoire.


    Bref, un article sur un sujet intéressant mais mal écrit, mal traduit ou victime de copier/coller hâtifs et sans relecture.
    0