Super Ball Bot, l'atterissage spatial à rebond


Pour atterrir sans encombre à la surface de Mars, le rover Curiosity a dû utiliser un parachute supersonique et une série de moteurs-fusées. Une équipe de chercheurs de la NASA envisage toutefois de proposer un tout autre concept. Le rover de demain sera à l’image du Skwish, capable de s’écraser et de rebondir lui-même.

Tout comme ce jouet d’enfant, le Super Ball Bot se base sur le principe de tenségrité c'est-à-dire la capacité d’une structure à se stabiliser mécaniquement par le jeu des forces de compressions et de tensions qui se répartissent entre les différents éléments qui la composent. Ce qui lui confère une structure stable, flexible et solide à la fois.

En cours de développement, cet exosquelette robotisé, fabriqué à partir de tiges creuses et de câbles métalliques, devra être capable de se poser sur un sol extra-terrestre sans parachute ou airbag. En absorbant les chocs durant l’atterrissage, il pourra par la suite rouler sur la surface en adaptant sa forme.

Pour le moment, les ingénieurs de la NASA travaillent sur la meilleure façon de le contrôler ainsi que ses déplacements. Dans un deuxième temps, une charge utile sera attachée à l’intérieur du robot pour être déposée en un seul morceau sur une planète. Dans l'immédiat, c'est un oeuf qui est sorti indemne du prototype après une chute de 10 mètres.

Ses concepteurs espèrent que le Super Ball Bot pourra un jour atterrir à la surface de Titan, une lune de Saturne.

Super Ball Bot

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire