La Russie s'attaque à SpaceX en copiant son modèle

Avant l’arrivée de SpaceX, la Russie a dominé une bonne partie du marché des vols spatiaux par l’intermédiaire de l'agence spatiale russe Roscosmos. Elle a lancé une multitude des satellites en orbite, en décrochant un grand nombre de contrats avec des entreprises privées et certains pays. Si Roscosmos a longtemps critiqué le concept de fusée réutilisable de SpaceX, l’agence spatiale russe revoit maintenant sa position alors que la société d’Elon Musk commence à s’imposer sur le marché.

> > >  Lire aussi   Virgin se prépare à ses premiers voyages spatiaux en fin d'année

Dans une interview postée sur le site de l’agence spatiale russe, son directeur général, Igor Komarov, a reconnu que SpaceX présentait un « sérieux défi » à l'industrie du lancement de son pays. En effet, l’entreprise américaine se développe rapidement en cherchant constamment à réduire les coûts de lancement. Et Roscosmos compte bien en faire autant avec sa nouvelle fusée Soyouz 5 qui devrait entrer en service à l’horizon 2023. L’agence spatiale parle d’une économie de 20 % par mission alors que SpaceX pourrait encore réduire de 30 % les coûts de lancement. En attendant l’arrivée de Soyouz 5, la Falcon 9 change peu à peu la donne. Aux États-Unis, elle a brisé le monopole de l’United Launch Alliance (ULA).

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire