Une fusée Falcon 9 a brièvement créé un trou dans l’ionosphère

 
Lancer des fusées dans l’espace n’est pas sans conséquence pour l’atmosphère terrestre. Ainsi les ingénieurs de SpaceX ont constaté que la fusée Falcon 9 utilisée pour le lancement en août 2017 du satellite d’observation taiwanais Formosat-5, avait non seulement créé des ondes de choc, mais aussi creusé un trou de près de 900 km dans l’ionosphère. Celui-ci ne se serait refermé que trois heures après le lancement.

Selon Engadget, les conséquences de ce trou dans l’atmosphère étaient identiques aux phénomènes observables lors d’un orage magnétique. Généralement peu courant, le phénomène a été favorisé par la faible charge utile du Falcon 9 (moins de 500 kg), qui a permis à la fusée d’adopter une trajectoire ascendante rectiligne, rendant l’impact de son entrée dans l’ionosphère plus brutal et direct. 

Si ce genre de lancement est amené à devenir plus fréquent, les différentes agences gouvernementales et sociétés privées devront absolument se coordonner pour éviter que les perturbations engendrées ne faussent les GPS ou qu’elles ne gênent la qualité des communications téléphoniques sur Terre.

>> À voir : Incroyables photos de l'espace

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire