Second Life connaît sa première attaque terroriste

L’univers des jeux en ligne n’a de cesse de se diversifier. Aujourd’hui, Second Life repousse encore un peu plus la limite de ce que peut être un jeu en ligne, puisqu’on a droit à une véritable simulation de vie, une sorte de micro-société virtuelle. Et comme dans une véritable société, il y a quelques problèmes. Le dernier auquel le jeu va devoir faire face est une attaque terroriste, ce qui constitue la première attaque de ce type perpétrée dans un jeu-vidéo en ligne.

À quoi peut donc se résumer une attaque terroriste dans Second Life ? Le gros avantage ici est au moins qu’il n’y a eu aucun mort ni blessé. L’attaque s’est déroulée dans le courant de la semaine et a consisté à bombarder une boutique American Apparel et une autre Reebok. Menée par le groupe se faisant appeler « Second Life Liberation Army », les revendications portaient sur la démocratisation de la communauté en ligne.

Cette attaque, si elle n’aura que peu de conséquences directes, aura surtout permis de lancer un nouveau débat sur Second Life. La frontière entre virtuel et réalité se réduit décidément un peu trop vite.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
24 commentaires
    Votre commentaire
  • Optionnelle
    Ce jeu (car c'est un jeu) me fait très peur.
    Quand je vois comment mon fils est dépendant de counter strike.
    Je suis certaine que son addiction pour Second Life serait impossible à défaire si jamais il mettait le nez dedans.
    Edit: Je sais que c'est HS, mais bon...
    -1
  • MaxGix
    La connerie humaine n'a pas de limite, si seulement elle pouvait se borner au virtuel...

    Sinon si votre fils joue beaucoup à counter strike alors second life a peu de chance d'être son style de jeu... mais y a toujours Lineage 2, world of warcraft et compagnie :D La différence c'est qu'il faut payer un abonnement mensuel, ça refroidit pas mal quand on est pas autonome financièrement ^^
    0
  • Nordlaser
    A ce rythme là, à quand le crash d'avion sur l'ambassade de Suède ?... C'est tout de même grave, même si le fond de la pensée de cette "armée de libération" semble bon. Bientôt il y aura des troupes de polices pour surveiller les Avatars...
    0