Orion 1, un implant pour recouvrer la vue

Le fabricant de prothèse visuelles Second Sight a annoncé l’implantation d’un stimulateur visuel sans fil, baptisé Orion 1, sur une patiente âgée de 30 ans. Cet essai fut réalisé dans le cadre d’une étude menée par l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) et la jeune femme a pu distinguer les couleurs et des points lumineux. La prochaine étape consiste à obtenir une autorisation auprès de l’Agence fédérale des médicaments (FDA) pour les essais cliniques.

Orion 1 stimule le cortex visuel

Selon le chirurgien Nader Pouratian, la stimulation du cortex visuel pourrait restaurer la vision des personnes aveugles qui deviendraient plus autonomes et amélioreraient ainsi leur qualité de vie. Grâce à cet essai et les travaux précliniques, le fabricant Second Sight peut enregistrer son invention auprès de la FDA au début de l’année prochaine. Puisque les aveugles ne peuvent pas bénéficier des prothèses épirétiniennes Argus II, cette première implantation sur un sujet humain constitue un motif d’espoir pour l’équipe de recherche. Quelles que soient les raisons ayant causé leur cécité (glaucome, cancer, traumatisme…), la vision utile des non-voyants serait rétablie. Même si la caméra n’était pas encore intégrée lors de cet essai, Robert Greenberg, l'analyste en chef de l’entreprise estime qu’ils «sont sur la bonne voie ».  

Second Sight espère obtenir l'approbation IDE afin de pouvoir mener un essai clinique pour l’ensemble du dispositif. En plus du stimulateur, Orion 1 comporte également une caméra et des lunettes. Si tout se déroule comme prévu, une plus grande étude clinique est encore nécessaire avant une commercialisation internationale.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire