2008, année du communautaire en France

Le fondateur de Facebook, Mark ZuckerbergLes sites communautaires deviennent de plus en plus populaires auprès des internautes français, comme l’indique une étude réalisée par l’institut Médiamétrie.

Pour le seul deuxième trimestre 2008, ce sont ainsi 5,2 millions d’internautes de l’hexagone qui se sont inscrits sur un site comme Facebook, MySpace ou Skyrock.

Les jeunes partagent leurs bons plans

Les sites communautaires connaissent donc une véritable explosion en France en cette année 2008. L’étude menée par Médiamétrie auprès 1000 individus de plus de 11 ans et interrogés par téléphones révèle que la majorité des inscrits sur ces sites Web (environ 3,2 millions d’entre eux) cherchent tout d’abord des bons plans, qu’il s’agisse de concerts, de soirées ou d’expositionsL’exposition est un terme photographique, il reflète la luminosité nécessaire pour qu’une photographie soit de bonne qualité. Sur les appareils compac... en tout genre. 2,7 millions des inscrits cherchent quant à eux à retrouver des camarades de classe ou des amis perdus de vue. Enfin, 2,6 millions d’entre eux sont là pour partager une passion ou un centre d’intérêt avec d’autres internautes.

L’autre constat de Médiamétrie en ce milieu d’année, c’est que les hommes sont plus nombreux à s’inscrire que les femmes sur ce genre de site. Ainsi, 3,2 millions, soit 18,4% de ces messieurs se sont inscrits sur un site communautaire tandis que 2 millions, soit 13% de ces demoiselles ont un compte sur un réseauLAN est l’acronyme du terme anglais Local Area Network, que l’on peut traduire en fraçais par Réseau Local. Sa définition consiste en un ensemble d’or... social. Enfin, et ce n’est pas vraiment une surprise, le public jeune (15-24 ans) constitue la principale population de ce genre de site, puisqu’ils représentent 30,9% de la totalité des inscrits.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire