Des millions de conversations Skype espionnées en Chine

Espionnage en ChineSkype vient de reconnaître que Tom-Skype sa co-entrepriseFiliale commune à deux groupes, qui s’associent pour l’occasion alors qu’ils sont sinon concurrents. Une Joint Venture est, littéralement, un risque p... en Chine avec Tom-Online avait espionné et stocké une partie de la messagerie instantanée de ses clients, le tout à l’insu de Skype. La surveillance, selon une information venant d’un observatoire de l’université de Toronto, se serait faite à l’aide de mots clés sensibles en Chine : « indépendance Taiwan », « opposition au parti communiste » ou encore « Falun Gong ».

Des millions de données personnelles

Des millions de données personnelles étaient ainsi stockés et accessibles par les autorités chinoises. Pratique plus ou moins courante en Chine. Skype s’est officiellement excusé et a reconnu qu’il s’agissait d’une atteinte à la protection de la vie privée dans les serveurs et que le problème était maintenant réglé.

Skype l'espion qui les aimait (pas)Cependant, l’affaire pourrait ne pas en rester là car Tom-Online a expliqué par voie de communiqué qu’en « tant que société chinoise, elle n’a fait qu’adhérer aux règles et réglementations en vigueur en Chine ». Du côté de Skype, on affirme que de nouvelles discussions devraient avoir lieu avec Tom-Skype concernant la politique de la société en matière de protection de la vie privée.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire