Les écrans de nos smartphones nous trahissent en espionnant nos gestes

Glisser son doigt, pincer ou taper l’écran de son téléphone, autant de manières personnelles d’utiliser son appareil qui sont finalement une mine d’informations sur l’utilisateur, expliquent des scientifiques.

Dans un document présenté la semaine dernière au Privacy Enhancing Technologies Symposium, à Barcelone, des chercheurs australiens de CSIRO Data61 avancent que « les gestes tactiles contiennent suffisamment de données pour identifier et suivre les utilisateurs de manière unique. » 

Par l’intermédiaire d’une application Android, l’équipe a été en mesure de collecter les données de toutes les actions effectuées sur l’écran d’un smartphone. Ils ont constaté que les écrits peuvent révéler 73,7 % des informations de l’utilisateur contre 68,6 % pour les balayages. Une fois l’ensemble de ces détails combiné, les scientifiques ont pu découvrir à 98,5 % qui était l’utilisateur

Selon eux, cette technique peut être utilisée en permanence pour suivre les utilisateurs, et ce, sur plusieurs appareils. Si l’on pensait que l’identité numérique ne pouvait vaciller que par le piratage d’un compte Twitter ou Instagram, il faut aujourd’hui se faire à l’idée qu’un simple écran tactile peut se révéler bien plus bavard qu’un profil Facebook. D’autant plus que selon les chercheurs australiens, cette technique « peut distinguer et suivre plusieurs utilisateurs accédant au même appareil. »

>>> 
Comment protéger vos données / vie privée sur votre iPhone ou iPad

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire