Le SNEP veut imposer le filtrage des réseaux P2P

Le SNEP (Syndicat Nationnal de l'Edition Phonographique) a fait une étude qui tend à prouver que le filtrage des fichiers illégaux s'échangeants sur les réseaux P2P serait désormais possible.

Plusieurs voies étaient à l'étude, la première prévoyait un filtre par URL ou adresse IP mais n'a pas su convaincre car inapplicable au niveau des réseaux P2P. La seconde prévoyait de bloquer certains ports, solution qui serait inéfficace. La troisième prévoyait de filtrer les échanges peer to peer en analysant le protocole utilisé et la quatrième étude préconisait de bloquer le réseau en analysant le contenu des octets échangés.

Après un appel d'offre, la société Allot a été retenue... pour moins de 3 centimes par abonnés, les fournisseurs d'accès à Internet pourraient bloquer les réseaux P2P et ce en analysant le contenu des paquets envoyés puis en créant une signature pour chaque fichiers échangés via les réseaux P2P.

L'Etat devra maintenant trancher entre la solution proposée par le SNEP ou encore celle des FAI qui préconisent un filtrage seulement sur demande de l'abonné ou la solution de l'UFC qui prévoit une taxe sur l'abonnement Internet. L'Etat commence sa lutte contre le piratage, celle-ci sera sans merci pour les internautes.

Source : Futura-Sciences
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
21 commentaires
    Votre commentaire
  • lissyx
    Ils seront sans merci pour les internautes ?

    hé bien je serais sans merci pour eux !
    0
  • Anonyme
    +1 ! *bam* :)
    0
  • PoCk3T@IDN
    Le cryptage des données sur le P2P ?

    C'est pour bientot :yeap:
    0