Jeux vidéo : Steam lance ses soldes d'été

Comme tous les ans, Steam a commencé ce jeudi ses soldes d’été avec des jeux disponibles jusqu’à -97 % du prix d’origine.

Pour la plateforme Steam de Valve, c’est une tradition. Plusieurs fois dans l’année, les éditeurs acceptent de proposer des ristournes sur certains de leurs jeux les plus anciens, voire certains jeux récents. Des soldes qui s’ajoutent aux promotions quotidiennes classiques et qui peuvent aller jusqu’à -97 % sur certains jeux comme Escape Machine ou Why so Evil. La plupart des jeux soldés sont des jeux indépendants méconnus. Il est cependant possible de trouver d’anciens blockbusters vidéo ludiques ou des jeux plus récents à un prix particulièrement attractif.

Parmi les soldes les plus intéressantes en jeux indépendants, on peut citer Binding of Isaac Rebirth à 7,49 euros (-50 %), Hotline Miami 2 à 10,04 euros (-33 %), TowerFall Ascension à 5,04 euros (-66 %) ou Surgeon Simulator à 2,59 euros (-80 %).

Chez les plus gros jeux, on peut notamment trouver le Valve Complete Pack. Normalement disponible à 93 euros, il est affiché au tarif de 23,24 euros (-75 %) et comprend tous les jeux de l’éditeur, comme Portal 2, Half Life 2, Counter Strike Global Offensive ou Left 4 Dead 2.De son côté, Dark Souls II est disponible à 19,99 euros (-50 %) et The Witcher III à 53,99 euros (-10 %).

On peut également noter la stratégie de Rockstar pour GTA V. Afin de pousser les ventes de son dernier jeu, l’éditeur affiche en effet plusieurs promotions sur des bundles, tous disponibles autour de 60 euros. Cependant, GTA V acheté seul reste au même tarif de 60 euros. Un bon moyen pour Rockstar de faire figurer son blockbuster dans les soldes d’été sans réduire son tarif et donc de booster ses ventes à moindre coût.

Pour trouver les meilleures affaires d'un coup d'oeil, on ne saurait trop vous conseiller le site SteamDB. Celui-ci affiche en temps réel les meilleures promotions sur l'ensemble du catalogue de Steam.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire