Sony mettra à jour ses smartphones jusqu'à deux ans après leur commercialisation

Sony devrait présenter une nouvelle gamme de smartphones lors du MWC 2018. Et pour convaincre les clients potentiels, la compagnie avance un argument de poids : elle mettra à jour le système d'exploitation Android de tous ses smartphones pendant deux ans après leur commercialisation.

La fréquence de mise à jour du système d'exploitation d'un smartphone dépend en général de son constructeur, et en la matière il n'existe aucune certitude que le téléphone que vous achetez aujourd'hui continuera d'être supporté par son fabricant le lendemain.

Toutefois, les clients à la recherche d'un smartphone qui seraient tentés par un appareil de Sony seront intéressés d'apprendre que la politique de la compagnie en la matière est clairement définie. Selon Sony, la société souhaiterait "proposer les dernières mises à jour Android pour tous les appareils haut de gamme pendant deux ans après leur lancement". Ils ajoutent que si une nouvelle version d'Android s'avérait insatisfaisante, celle-ci ne serait pas déployée sur les appareils de la marque. Les appareils plus modestes ne sont pas oubliés, mais les mises à jour seront moins systématiques : "Nous nous réservons le droit de ne pas appliquer de mise à jour sur les appareils de milieu ou bas de gamme si les résultats des essais ne nous conviennent pas ou si nous estimons que les composants ne permettent pas de proposer une expérience satisfaisante”.

>> À lire : Comparatif : quels sont les meilleurs smartphones ?

Découvrez Tom's Guide pour plus d'informations sur Android et les applications Android.

Rendez-vous sur les forums Tom's Guide en cas de problème sous Android

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • aze555666
    C'est vraiment triste que deux malheureuses années de mises à jour soient considérées comme un "argument de poids" ... ça en dit long sur le sérieux du secteur.