eReader : Sony passe la seconde

Sony PRS-505 Sony, leader (prématuré ?) du livre électronique vient d’annoncer une nouvelle version de son eReader : le PRS-505 succède au PRS-500. Plus qu’une simple mise à jour, ce nouveau modèle évolue et espère être le produit qui fera décoller ce marché quasi inexistant.

Confort de lecture

Le lecteur utilise un écran eInk (encre électronique) qui rend la lecture moins fatigante que sur un écran LCD classique mais en restant limité à huit niveaux de gris. Terminés les retroéclairages et les balayages qui usent les yeux. L’autre avantage de cette économie d’énergie profite à l’autonomie : en ne consommant que lors de changements de page, le PRS-505 s’autorise 7 500 pages lues en un chargement.

Plus de 20 000 titres disponibles

Sony PRS-505Par ailleurs, il intègre deux emplacements pour des cartes mémoire (SD et Memory Stick Duo) qui compléteront sa mémoire interne somme toute faible.

Le PRS-505 n’est pas vendu comme un produit seul. Il est prévu pour booster la plateforme CONNECT eBooks Store de Sony qui dispose de plus de 20 000 titres. Bien évidemment, l’alternative à l’offre payante consiste à charger soi-même ses propres eBook. L’eReader de Sony est commercialisé à 299$ avec une centaine de livres électroniques inclus.

Zoom sur le Sony PRS-505
Vous allez aimer On va regretter
Le confort de lecture Le prix
Design simple Un usage unique, ou presque
Son autonomie-

L’analyse : Onéreux, peu pratique et assez désagréable à la lecture, l’eReader ne parvient pas à percer dans un marché qui lui semblait acquis. En France, une seule offre grand public existe, celle du journal « Les Echos ». La faute à une industrie qui n’a pas saisi les complexités d’un usage en apparence simple. Cette méconnaissance est-elle en train de disparaître ? En proposant un produit qui se concentre sur le confort de lecture, Sony pourrait bien marquer un virage important dans l’histoire de cette technologie.