Georges Soros soutient à nouveau Tesla


Cette acquisition a eu lieu en mars dernier, une période particulièrement difficile pour Tesla. Ses obligations subissaient alors de fortes pressions à la vente. Le constructeur peinait à atteindre un rythme de production optimal pour sa Model 3, un crash impliquait sa technologie Autopilot et surtout, les inquiétudes relatives à ses capacités à lever de nouveaux capitaux se faisaient ressentir. Depuis, les actions de la compagnie continuent à chuter. Musk a récemment dit aux employés que l'entreprise faisait l'objet d'une "réorganisation en profondeur".

Soros mise sur la sécurité

Les obligations convertibles sont des titres hybrides, sous forme d'obligations ou d'actions privilégiées, elles peuvent être échangées contre un nombre prédéterminé d'actions classiques. L’investisseur a ensuite la possibilité de participer aux variations des cours boursiers, mais il bénéficie des avantages d’un titre à revenu fixe : un meilleur rendement et une plus grande sécurité.

Ce n’est pas la première fois que Soros s’intéresse à Tesla. Il possédait des actions de la compagnie avant de les vendre en 2017. Auparavant, son fonds d’investissement a conseillé un client d’acheter le flux de trésorerie futur de SolarCity Corp. Criblée de dettes, cette entreprise a pu réunir 305 millions de dollars. Pour info, elle appartient maintenant à Tesla.

>>> Model 3 : Tesla commence la distribution hors des États-Unis

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire