Elon Musk détaille son projet pour coloniser Mars

L’entreprise américaine spécialisée dans l’astronautique et le vol spatial SpaceX a apporté plusieurs mises à jour du plan d’Elon Musk de coloniser Mars à l’aide de sa Big Fucking Rocket (BFR), dévoilée au congrès International d’Astronautique à Adélaïde en Australie, le mois dernier.

Le changement le plus notable du projet BFR concerne la forme de l’engin et le sujet a été abordé lors d'une session de questions-réponses. La forme cylindrique est due notamment au « rapport de masse » et « aux réservoirs du propulseur » du véhicule, selon Elon Musk qui a également profité du moment pour expliquer la stabilisation verticale de la fusée. Les ailes et le bouclier thermique du véhicule deviennent par ailleurs modulables pour « assurer le tangage et la gouverne » de l’engin dans l’espace.

Outre la diminution significative du risque de radiations du BFR, le véhicule n’embarquerait également plus que 31 moteurs Raptor, au lieu 42 dans la version initiale. La poussée du moteur utilisé dans le concept aurait par ailleurs été réduite de 300 tonnes à 170 tonnes proportionnellement à la réduction de la masse du véhicule, selon Elon Musk. Un autre changement du BFR concerne également le système de pressurisation autogène du moteur qui délaisse ainsi le système de pressurisation par hélium.

Enfin, SpaceX travaillerait en ce moment sur la possibilité d’installer un site à « basse altitude » sur Mars afin de maximiser le freinage aérodynamique de l’engin sur la planète. Elon Musk assure également que les premiers essais du concept seront effectués dans les prochaines années jusqu’en 2022, date prévue pour le lancement du projet.

>>> Lire aussi SpaceX : lancement et atterrissage d’une fusée recyclée réussis avec succès

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire