Spotify : ce qui est vraiment gratuit (sur mobile, tablette ou PC/Mac)

À l'occasion de l'événement parisien #LeWeb, Spotify a retransmis en direct une conférence de presse depuis New York où son PDG Daniel Ek a fait une annonce pour le moins retentissante : la gratuité du service sur mobile. Mais, vous vous en doutez, la gratuité n'est jamais totale et n'aurait de toute façon aucun sens compte tenu du système d'abonnement proposé par la société suédoise. En réalité, cette gratuité est relative et diffère selon le support.

Sur Windows, Mac ou en ligne

Au début de l'année, Spotify a lancé un lecteur en ligne, laissant les abonnés autant gratuits que payants d'accéder au catalogue. Un outil bienvenu par ceux qui utilisent le service depuis un ordinateur professionnel par exemple, sur lequel il n'est pas toujours possible ou autorisé d'installer des applications. Les mêmes limitations que pour les applications existaient alors : seules dix heures d'écoutes étaient accessibles chaque mois.

Désormais, il n'en est plus rien. Les utilisateurs des applications ou du lecteur en ligne ont la possibilité d'écouter toute la musique de leur choix et à volonté, si ce n'est qu'elle sera entrecoupée de publicités à intervalles réguliers. Selon la direction de Spotify, ces réclames ne devraient pas dépasser les deux minutes par heure d'écoute, nécessaire pour assurer les coûts de fonctionnement du service (bande passante) ainsi que les droits d'auteur.

Cette configuration n'est en réalité pas nouvelle. Il y a de cela plusieurs années, Spotify avait déjà proposé une offre gratuite similaire, basée uniquement sur la publicité avant de limiter d'abord le temps (d'abord vingt, puis dix heures), puis la quantité d'écoute (cinq fois le même morceau).

Sur mobile

Désormais, accéder à l'application mobile de Spotify (Android, iOS et Windows Phone) ne nécessite plus d'être abonné à une offre payante. Toutefois, contrairement à la version disponible sur Internet ou pour Windows et Mac, il n'est pas question d'écouter à volonté le catalogue, "juste" entrecoupé de publicités.

Ici, il n'est possible d'écouter que la musique sur les playlists en lecture aléatoire tandis que les publicités sont toujours de la partie. Le choix de ses artistes ainsi que le stockage sur l'appareil de la musique pour une écoute hors-ligne sont des fonctionnalités toujours réservées aux abonnés à l'offre payante, désormais unique et pour rappel proposée à 9,99 euros par mois.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Papounet17000
    C'est ce que l'on retrouve sur la TV, les pubs dans les films mais ça n'empêche pas qu'on paie une redevance quand même pour des chaines de M...

    Surtout que la majorité va à Radio France, une radio que plus personne n'écoute.
    0