SSD Samsung : des prix" plus attractifs" dans peu de temps

SSD Samsung 128 GoSamsung a annoncé le lancement de sa production massive de SSD de 64 Go et 128 Go. Selon le fabricant, ils seront distribués à des prix « plus attractifs » que ses modèles actuellement disponibles.

Attractifs mais moins performants

Annoncés en janvier dernier, ces SSD seront déclinés aux formats 1,8 pouce et 2,5 pouces. Ils se brancheront via un port SATA II. Samsung promet des prix intéressants, mais il y a comme toujours une contrepartie à cet avantage. Aussi, ces supports de stockage à base de mémoire Flash seront basés sur des puces MLC.

SSD Samsung 128 GoPour rappel, ces composants sont moins véloces que les SLC mais sont aussi moins coûteux. Sans être ridicules, les taux de transferts annoncés sont donc faibles. Avec 70 Mo/s en écriture et 90 Mo/s en lecture, ils sont même moins performants que certains disques durs mécaniques tel que le Velociraptor de Western Digital.

Eco -nomiques -logiques

Par contre, ces SSD présentent l’avantage de consommer bien moins qu’un HDD classique. À 0,2 Watt au repos et 0,5 Watt en activité, il sera difficile de les accuser si la facture d’électricité est trop lourde… En annonçant ses 64 Go et 128 Go, Samsung a informé d’une différence impressionnante de leur durée de vie par rapport aux disques durs.

Ainsi, de 4 à 5 ans pour le support mécanique, le SSD fonctionnerait jusqu’à 20x plus longtemps, soit entre 80 et 100 ans. Pour des soucis d’ordre temporel, il sera difficile de vérifier rapidement cette donnée.

Un 256 Go fin 2008

Samsung SSD 256GoPour revenir sur les prix « plus attractifs » des 64 Go et 128 Go, Samsung a argumenté son propos en expliquant que le marché du SSD devient de plus en plus concurrentiel et devrait d’ici peu devenir un challenger du stockage mécanique. Néanmoins, le fabricant coréen n’a pas voulu communiquer sur ses futurs tarifs.

Pour achever son annonce, il a déclaré que son SSD de 256 Go, annoncé au mois de mai, passerait aussi en production massive, et ce, dès la fin de l’année. Une donnée reste donc à éclaircir, le coût de ces nouveautés pour le consommateur.