Baromètre des navigateurs : IE toujours leader, Chrome ne décolle pas

Google ChromeXiTi Monitor publie aujourd’hui son baromètre des navigateurs pour le mois de septembre, le tout premier incluant Google Chrome. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que passé le buzz de son lancement, il n’a pas convaincu grand monde...

Avec 1,1% de part de marché en moyenne sur le mois, il part de très loin pour rattraper Internet Explorer et FirefoxFirefox est le nom du principal navigateur web conçu par la fondation Mozilla. C’est un projet conçu en open source. Firefox est né des cendres de Net.... Détails.

Statu quo en tête

Sur l’ensemble de l’Europe, au mois de septembre, Internet Explorer arrive en tête des navigateurs avec une part de marché de 60,2%, devant Firefox avec 31% et loin, très loin devant Opera (4,8%), Safari (2,4%) et donc Chrome (1,1%).

Plus inquiétant, passé de l’effet de curiosité qui a éveillé l’intérêt des internautes pour ce nouveau navigateur la semaine de sa sortie, Google Chrome se stabilise au fil des jours entre 1 et 1,1% de part de marché... Découvrez ci-dessous le détail de cette évolution :

L'évolution de Google Chrome

Depuis quelques mois Internet Explorer cède un peu de terrain (- 4,3 points depuis avril) mais sa position dominante, n’est pas encore menacée. Dans le même temps Firefox a gagné un peu plus de 2 points mais marque le pas en ce mois de septembre. L’effet Chrome ? De son côté Opera progresse sans cesse tandis que Safari stagne inlassablement aux alentours de 2,5%.

Dernière statistique intéressante, trois mois après son lancement Firefox 3 représente déjà 70% des visites depuis Firefox, quand IE7 ne concerne que 60% des visites liées à IE... deux ans après sa sortie !

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
31 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    Pour Chrome c'est peut-etre l'effet "Big BROWSER is watching you" !
    (^_^)
    0
  • RiiMii
    Décidément ... il va falloir le dire combien de fois ! Chrome n'était pas destiné par ses concepteurs à concurrencer les parts de marché. Il n'a pour but que de montrer quelques avancées techniques et rien d'autres.
    0
  • Dams
    Pour Chrome, c'est plutôt l'effet "j'ai plus mes extensions" qui agit chez moi !
    1