Des chercheurs français inventent la batterie qui fonctionne au sel

A l’heure où la batterie lithium-ion est omniprésente dans tous les domaines, l’invention d’une équipe de chercheurs français pourrait révolutionner le stockage d’énergie. En effet, ils sont parvenus à créer la première batterie qui fonctionne au sel.

On doit cet exploit aux chercheurs du CEA et du CNRS. Il s’agit d’une batterie sodium-ion au format industriel. Prenant la forme d’un cylindre de 1,8 cm de diamètre pour 6.5 cm de haut, sa conception s’inspire de la technologie lithium-ion, à la différence qu’elle utilise du sodium pour stocker l’énergie électrique. Contrairement au lithium, celui-ci présente l’avantage d’être moins coûteux et plus abondant sur Terre (sous forme de sel). Si ce procédé ouvre la voie vers des batteries plus abordables, en revanche, ses performances sont inférieures à celles à base de lithium-ion. Sa densité énergétique étant limitée à 90Wh/kg du moins pour le prototype. Quant à sa durée de vie, la batterie est capable de résister à 2 000 cycles de charge et de décharge.

Cette batterie fonctionnant au sel est pour l’heure au stade prototype. Ses applications concernent surtout le stockage d’énergie renouvelable et le secteur automobile, en alternative à la technologie lithium-ion utilisée dans les voitures électriques.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire