Un swating tourne au drame dans le Kansas

Troy Livingston, le chef adjoint de la police de Wichita, résume la situation : "En raison des actions d'un farceur, nous avons une victime innocente". Lorsque les forces de police sont arrivées, Andrew Finch a ouvert la porte. Il a ensuite esquissé le geste de prendre quelque chose placée sur sa taille au lieu de lever les mains. L’officier a alors cru qu’il allait saisir une arme et lui a tiré dessus, le blessant mortellement. Pourtant, la police a reconnu avoir "reçu des informations erronées". Lisa Finch, la mère d'Andrew, a confirmé aux journalistes que selon la police, son fils a été victime d'un Swating, une pratique qui consiste à réaliser un faux appel téléphonique pour envoyer le SWAT (forces d'intervention armée) à une adresse bien déterminée. Selon Dexerto, un site d’actualités en ligne axé sur le jeu, une dispute en ligne portant sur un pari de 2 dollars relatif à Call of Duty aurait provoqué cette tragédie. Un suspect a été arrêté récemment.

Cet évènement tragique résulterait d’un pari en ligne

Tout commence par un appel au 911 (le numéro de la police américaine) le 28 décembre dernier. Un jeune homme fournit des informations troublantes à son interlocuteur. Après une dispute avec sa mère et son père, il aurait tiré sur ce dernier "qui ne respire plus". Par ailleurs, il tient encore son arme à la main et menace sa maman et son frère qui sont enfermés dans le placard. Pour enfoncer le clou, il ajoute qu’il a versé de l’essence partout et qu’il pourrait "mettre le feu". Les policiers partent alors rapidement mais l'intervention se termine en drame.  

>>> Lire aussi : La Police de Los Angeles autorisée à utiliser des drones

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire