Attention aux fausses alertes et au faux support téléphonique ! (sponso)

Les experts de la sécurité constatent une recrudescence en France des escroqueries d’assistance technique. Une alerte malveillante au virus surgit lors des navigations sur le Web invitant l’utilisateur à appeler un numéro de téléphone. À défaut d’aide, c’est bien une prise de contrôle à distance du PC ou du Mac qui attend la victime de cette arnaque.

Vous naviguez tranquillement sur Internet, réalisant des recherches de pages ou d’images. Soudain, un message plein écran vous avertit de la présence d’un dangereux virus sur votre ordinateur. Le message prend souvent des allures très officielles, reprenant le « look & feel » ou les logos de Microsoft ou de votre antivirus. Bien évidemment, dans la plupart des cas, tenter de fermer et d’ignorer l’alerte est impossible celle-ci refusant de se fermer ou réapparaissant instantanément.
Comme par magie, cette alerte indique surtout un numéro de téléphone à appeler de toute urgence pour être secouru et dépanné.

Certaines entreprises malintentionnées et rattachées à l’univers de la cybercriminalité se sont fait une spécialité de ce genre d’arnaque. Elles se font passer pour des spécialistes de l’assistance technique à distance, prétendant agir pour le compte des grandes entreprises réputées de la High Tech, et profitent des peurs et du désarroi des internautes qui se croient infectés pour entreprendre toutes sortes d’actions répréhensibles sur leur ordinateur.

Que se passe-t-il si j’appelle le numéro affiché ?

Lorsque vous appelez le numéro affiché, un correspondant des plus aimables va d’abord chercher à vous rassurer pour mieux endormir encore votre vigilance. Notez que le numéro appelé est souvent surtaxé (bien qu’étant parfois annoncé comme gratuit). L’important lors de ces premiers échanges est d’acquérir votre confiance pour lui permettre ensuite de vous guider et de vous inviter à installer un outil d’aide au dépannage. Cet outil est évidemment tout sauf ce qu’il prétend être. Il permet à l’interlocuteur de prendre le contrôle absolu de votre ordinateur.
Dans un premier temps, il essayera :

  • de dérober votre carnet d’adresses de contacts (afin d’envoyer des emails malveillants en votre nom à vos amis et collègues), 
  • de tenter de récupérer les mots de passe stockés dans votre logiciel de messagerie et dans vos navigateurs Web, 
  • de dérober des informations personnelles à commencer par des informations bancaires. 

Dans un second temps, il veillera à laisser sur votre ordinateur une porte dérobée pour installer à distance, et toujours à votre insu, des malwares.
Dans certains cas, il essayera même de vous vendre une protection antivirale factice ou un outil de nettoyage et d’optimisation du PC totalement bidon.

Mille et une déclinaisons ?

Ce type d’arnaques à l’assistance technique existe depuis plusieurs années déjà mais connaît une recrudescence en Europe (particulièrement en France, en Angleterre et en Allemagne) ces derniers mois. Il en existe plusieurs variantes. Dans certains cas, la fenêtre du navigateur affichée en plein écran imite l’écran bleu de la mort, significatif d’un crash majeur du système. Dans d’autres cas, la fausse alerte peut se présenter sous la forme d’une boîte d’alerte ou d’un « popup » qui ressemble comme deux gouttes d’eau aux alertes de votre antivirus.

 Le point commun entre toutes ces fausses alertes demeure l’invitation insistante (en générale l’alerte ne se ferme pas ou réapparaît immédiatement) à appeler un numéro de téléphone.

Sachez aussi que, dans certains cas, l’avertissement d’une infection et la proposition d’une aide à distance peuvent être envoyés par email. Il arrive même que vous soyez directement démarché par téléphone. Vous recevez un appel (ou un SMS) soi-disant d’Apple, de Microsoft ou encore d’un constructeur, vous informant que votre smartphone ou PC a apparemment été piraté ou qu’il est infecté. Ici, vous n’initiez pas l’appel téléphonique mais le piège est identique.


Quels comportements adopter ?

Alors, comment réagir face à ces arnaques ? Tout d’abord, n’appelez jamais le numéro affiché ! Éteignez l’ordinateur et redémarrez-le. L’alerte aura normalement disparu.
Si vous avez fait l’erreur d’appeler le numéro affiché sur l’alerte, raccrochez immédiatement. Il va falloir ensuite nettoyer votre ordinateur.
Dans tous les cas, si votre ordinateur est protégé par Norton Security, appelez le support gratuit inclus dans votre licence (ou appelez le support de votre antivirus si vous utilisez une autre protection). Des ingénieurs qualifiés vous aideront pas à pas à vérifier que tout est bien en ordre et vous aideront, le cas échéant, à retirer les menaces installées. Si vous n’avez pas d’antivirus installé ou si celui-ci n’offre pas de support téléphonique, sachez que Norton met à disposition de tous un outil de nettoyage très puissant et gratuit dénommé Norton Power Eraser.


Utilisateurs de Norton Security, sachez que vous êtes activement protégés contre ces menaces à la fois par les boucliers Web et par l’IPS intégré au cœur de la protection, comme en témoigne la capture ci-contre. Rappelez-vous également que le support technique est là pour vous dépanner en cas de souci. L’éditeur est d’ailleurs si confiant en ses capacités à protéger votre PC et à vous dépanner, qu’il vous remboursera l’achat de votre protection dans le cas (certes improbable) où la menace ne pourrait être éradiquée.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire