Un système pour produire et stocker de l'énergie à la maison

Si le Tesla Powerwall se contente de stocker l’énergie, cet appareil conçu par un groupe de chercheurs de l’Université de Newcastle va plus loin. Baptisé CLES, ce système produit à la fois de l’électricité, de l’oxygène, de l’hydrogène et de l’eau chaude.

La machine a été initiée par le professeur Behdad Moghtaderi. Le projet s’est ensuite développé avec l’assistance technique et financière de l’entreprise australienne Infratech Industries pour arriver, en avril dernier, à deux unités fonctionnelles situées à Newcastle et en Australie. Dans les grandes lignes, le système se présente comme une combinaison de générateur et de batterie. Il peut fonctionner avec des énergies renouvelables ou encore du gaz naturel. Dans tous les cas, une batterie faisant intervenir une réaction de réduction-oxydation (redox) et un mélange chimique spéciale entre en jeux pour stocker l’énergie. Elle est le fruit d’une longue recherche si bien que l’équipe n’a pas révélé la nature des produits utilisés. Les inventeurs déclarent seulement qu’ils coûtent 112 $ la tonne et peuvent durer de six à deux ans.

Le système a été optimisé énergétiquement. Les pertes thermiques servent notamment à chauffer le bâtiment, l’eau courante ou à refroidir une enceinte. L’utilisateur aura également un excès d’oxygène ou d’hydrogène comme sous produits. Les chercheurs prévoient déjà de vendre une version de 24 kWh adaptée aux besoins journaliers d’une maison. « En termes de coût, nos estimations montrent que ce sera environ 75 pour cent moins cher que les unités de Tesla », précise le professeur Behdad Moghtaderi en faisant référence à la Powerwall.

> > >  Lire aussi Tesla a débuté la vente de ses panneaux solaires


Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire