T411, le site de torrents fermé par la police

L’un des plus célèbres sites de partage de liens BitTorrent en France, T411, est inaccessible depuis cette semaine à la suite d’une saisie de ses serveurs. C’est la police suédoise, pays où le site était hébergé, qui a mené le coup de filet, épaulée par les autorités françaises.

C’est le quotidien suédois Dagens Nyheter qui rapporte l’information dans ses colonnes. Le site était inaccessible depuis dimanche soir, date à laquelle la saisie des serveurs a été effectuée. Dans la foulée, les autorités ont également arrêté deux personnes, un couple ukrainien que la police accuse d’avoir administré le site. Elles devraient être poursuivies pour infraction au droit d’auteur et blanchiment d’argent.

Le fonctionnement de T411, comme beaucoup d’autres sites de son genre, reposait sur une allocation limitée du volume de données que chaque utilisateur pouvait échanger, poussant chaque visiteur à partager lui aussi des contenus après avoir téléchargé. Cela faisait longtemps que les autorités françaises et les ayants droit cherchaient à avoir la peau de ce site, particulièrement populaire chez les internautes français, qui existait depuis près de 13 ans. La tâche était notamment compliquée par la présence des serveurs du site hors de France, le site ayant notamment changé plusieurs fois de nom de domaine et déménagé au Liechtenstein en 2016 après un blocage effectif un an plus tôt. La saisie de T411 n’a finalement été possible qu’après la coopération des autorités françaises et suédoises.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • mots doux
    Bonjour,

    C'est la fin de la plus grande médiathèque française qui promouvait au mieux la culture Française à travers le monde.
    Combien de films, livres, pièces radios introuvables ou de documentaires/émissions bloqués car géolocalisés à l'achat que j'ai pu découvrir, regarder ou écouter grâce à ce site...

    A quand une offre payante identique accessible aussi à l'étranger sera proposée car moi je serai le premier à la prendre ?

    L'Etat et les grandes compagnies devraient aussi assouplir leurs règles de zonage et arrêter de penser qu'à engranger le maximum d'argent avec les blockbusters aseptisés, mais cela aussi est impossible dans le monde ultra capitaliste.

    En tant que vieux, je regrette le temps de la politique de la francophonie et de la liberté d'internet.

    Bref vive la no culture ultra surveillée. Merci à tout les biens pensants qui détruisent notre monde et notre planète à petit feux.