Connecter une tablette à un cerveau humain ? C’est possible !

Des chercheurs sont parvenus à connecter une tablette avec le cerveau d’un patient souffrant de sclérose latérale amyotrophique, plus connue sous le nom de maladie de Lou Gehrig. Si la recherche s’inscrit dans le cadre du projetBrainGate, elle pourrait changer la vie de milliers de patients à l’avenir.

On doit cette expérience aux scientifiques de l’université Stanford. Elle consiste à développer un système capable d’interpréter les ondes cérébrales pour contrôler un ordinateur. Pour cela, les chercheurs ont modifié un implant cérébral existant en y intégrant des électrodes. Ces dernières enregistrent l’activité cérébrale du patient afin de la traduire en une commande sur une interface. Il suffit ainsi de se concentrer ou de regarder une touche du clavier pour l’activer ou contrôler le curseur d’une souris. Les chercheurs ont réussi à appliquer cette technologie sur les terminaux tactiles notamment sur une Nexus 9 lors des essais. Le cerveau peut ainsi communiquer avec la tablette en s’appuyant sur les protocoles Bluetooth existants. Fondamentalement, l’implant cérébral est reconnu par cette dernière comme une souris sans fil.

Pour l’heure, la recherche est encore à ses débuts mais elle pourrait donner naissance à une interface cerveau-machine capable de restaurer certaines fonctions chez les patients paralysés.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire