Apple Music : comment Taylor Swift a forcé la main à Apple

Taylor swift en concert à Detroit en mai 2015 (Crédit : CC BY-SA GabboT)Taylor swift en concert à Detroit en mai 2015 (Crédit : CC BY-SA GabboT)

Présenté le 9 juin aux États-Unis, le service de streaming Apple Music a suscité la colère de certains artistes. En cause, la méthode d’offre d’essai gratuit prévu pour le lancement, ce 30 juin. Apple a finalement fait marche arrière.

Malgré le catalogue impressionnant d’Apple Music, constitué de 30 millions de titres, certains artistes résistent encore ardemment. C’est notamment le cas de la chanteuse Taylor Swift. Dans un billet publié ce dimanche sur son blog, elle explique pourquoi elle ne souhaite pas y proposer ses propres morceaux. « Je suis sûr que vous êtes au courant qu’Apple Music offrira un essai de trois mois à quiconque s’inscrit au service. Je ne pense pas que vous sachiez qu’Apple Music ne paiera pas les auteurs, producteurs ou artistes pendant ces trois mois », détaille Taylor Swift. Elle qualifie cette politique de « choquante » et « décevante » et a donc décidé de boycotter la plateforme afin de protéger les « nouveaux artistes ou groupes qui viennent de sortir leur premier single et ne seront pas rémunérés pour son succès ».

De son côté, Apple a rapidement réagi à la polémique lancée par Taylor Swift. Dans une série de tweets publiés ce lundi matin, Eddy Cue, vice-président de la firme, a annoncé un changement de politique pour la période d’essai. Si celle-ci restera bien en place pour trois mois à destination de tous les nouveaux abonnés, les artistes seront finalement rémunérés durant ce laps de temps : « Apple Music rémunérera les artistes pour le streaming, même pendant la période d’essai des consommateurs ».

Qu’il s’agisse d’Apple Music ou de Spotify, les services de streaming sont régulièrement sous le feu des artistes. Ceux-ci jugent en effet que la rémunération perçue pour l’écoute d’un titre est souvent trop insignifiante. C’est notamment le cas de Thom Yorke (Radiohead), qui avait lancé l’offensive en 2013 contre Spotify. En début d’année, plusieurs artistes dont Daft Punk, Madonna, Kanye West ou Beyonce avaient lancé leur propre service de streaming concurrent, Tidal.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire