Valve conserve son contenu gratuit

Le site Internet de ValveLe site Internet de ValveQuoi de plus rageant, lorsque l’on a déjà payé le prix fort pour un jeu vidéo, que devoir aligner quelques billets virtuels supplémentaires pour télécharger du contenu additionnel pour ce jeu ? Cette politique, déjà assez largement appliquée dans le monde du jeu vidéo PC (et récemment console) fait râler beaucoup de joueurs. Valve, éditeur du très célèbre jeu en ligne Counter Strike, vient de clairement laisser entendre que l’idée de faire payer du contenu supplémentaire n’était plus à l’ordre du jour.

Le contenu reste gratuit

« Vous payez pour le jeu, vous avez le contenu », a indiqué Robin Walker, développeur pour le jeu Team Fortress 2. « Nous faisons de l’argent parce que les joueurs achètent nos jeux, pas parce que nous essayons de tirer le moindre centime de nos clients ». Valve ne succombera donc pas à l’appel du contenu payant, comme beaucoup le craignaient avec l’arrivée massive de cette mode sur Internet. Et si l’entreprise veut augmenter ses revenus sans augmenter le prix de ses jeux, elle a déjà trouvé une porte de secours efficace.

La publicité est envisagée

Valve s’intéresse en effet de plus en plus à la publicité dans les jeux vidéo. Concrètement, en pleine partie en ligne, le joueur pourra voir sur un mur ou un décor une publicité mise à jour en temps réel et incrustée dans le jeu. Dans les faits, cette publicité ne doit pas gêner le joueur (et contribuerait même au réalisme...), et Valve peut ainsi vendre des espace publicitaires aux annonceurs. Selon Gabe Newell, cofondateur de Valve, ce système permettrait même à de plus petits développeurs de créer des jeux plus facilement.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • Desolation
    La publicité est déjà présente sur CS 1.6 et quelques maps officielles... Depuis quelques mois.
    0
  • universal94
    perso, sa me derange la petite pub de cs, sa donne un peu plus de vie au online.
    0