La Nasa se prépare à envoyer le successeur d'Hubble dans l'espace

Alors que le télescope spatial Hubble est encore opérationnel et a encore dévoilé, début janvier, des nuages sur une planète à 40 années-lumière de la Terre, la Nasa a dévoilé le satellite télescope qui prendra la relève dans quelques années.

En effet, depuis plusieurs décennies, la Nasa et les agences spatiales canadiennes et européennes travaillent conjointement sur le télescope James Webb. Tandis que les premiers travaux de l’agence spatiale sur le télescope remontent à 1989 et qu’il ne sera fonctionnel qu’à partir de 2018 en remplacement du télescope Hubble, la Nasa a annoncé le 24 janvier que tous les composants du vaisseau spatial devant envoyer le télescope en orbite avaient été vérifiés et qu’ils étaient tous conformes. « Même si le vaisseau qui enverra la charge scientifique du télescope n’est pas aussi glamour que le télescope lui-même, c’est le cœur même qui permettra d’accomplir la mission », a déclaré Eric Smith, directeur du programme du télescope spatial James Webb à la Nasa.

Avec un budget total de 8,8 milliards de dollars (6,4 milliards d’euros), le télescope spatial James Webb prendra la relève de Hubble, lancé en orbite en 1990. Il devrait permettre aux astronomes de la Nasa d’étudier des systèmes lointains, et donc anciens, en explorant aux confins de l’univers, mais également d’étudier la formation de la Voie lactée ou d’étudier des systèmes planétaires et de rechercher des traces éventuelles de formation de la vie. Pour cela, le télescope utilisera un miroir de 6,5 mètres de diamètre et pourra collecter une image 9 fois plus rapidement que Hubble en infrarouge.

Le télescope James Webb sera envoyé en orbite en juin 2018 et lancé par une fusée Ariane 5 depuis la base française de Kourou en Guyane.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire