Le plus puissant des télescopes de la NASA en test

Après 20 ans de travaux, la construction du télescope James Webb est enfin finalisée. La NASA procèdera maintenant à plusieurs tests pour vérifier si l’appareil supportera les conditions extrêmes de lancement et réussira à remplir sa mission correctement. Lorsque les résultats seront concluants, le départ se tiendra en 2018. Selon une estimation réalisée en 2011, le cout total de ce projet atteindrait 8.7 milliards de dollars.

James Webb, un télescope performant

James Webb sera le plus grand et le plus puissant télescope spatial en opération, il parviendra à voir profondément dans l'espace et observera les galaxies qui se sont formées juste après le Big Bang. L’appareil scrutera l'Univers dans l'infrarouge et découvrira ainsi les objets moins lumineux. Le rayonnement sera capté par un miroir composé de 18 panneaux hexagonaux, fabriqués en béryllium léger et revêtu d'une fine couche d'or 1000 fois plus mince qu'un cheveu. Durant le voyage, ce dispositif restera plié. Le déploiement sera automatique après la mise en orbite.

La NASA procèdera à plusieurs tests

Après l’assemblage, les ingénieurs de la NASA vérifieront la performance des miroirs. Ensuite, ils simuleront les conditions de lancement grâce à des tests acoustiques et vibratoires. Des essais cryogéniques sont également prévus au Centre spatial Lyndon Johnson (Houston) en vue de déterminer si les miroirs supporteraient le froid extrême de l’espace. Une fois tous ces tests passés, l’Agence spatiale américaine assemblera le télescope et les autres éléments comme l’écran solaire qui est aussi grand qu’un court de tennis. Notons que le lancement sera assuré par la fusée européenne Ariane 5.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire