Les camions autonomes Tesla font miroiter des économies aux sociétés qui vont les utiliser

Lorsque Tesla a dévoilé son camion semi-électrique, il a avancé que les entreprises récupéreraient le coût du véhicule en 2 ans grâce aux économies réalisées sur le carburant. Mais récemment, Jim Monkmeyer, directeur de DHL, a déclaré dans une interview qu'il s'attendait à ce que la compagnie atteigne ce point en un an et demi, ce qui permettrait d'économiser des dizaines de milliers de dollars par an. L'absence de carburant n'est qu'une partie de l'équation, a-t-il noté. Comme les moteurs EV sont beaucoup moins complexes que les gros moteurs diesel qui alimentent les camions conventionnels, ils ne devraient pas nécessiter autant d'entretien.

Les espoirs de DHL dépendent du fait que le Semi réponde aux attentes initiales. Pourtant, beaucoup de choses pourraient mal tourner. Ce n'est pas une mince affaire de produire un véhicule électrique aussi grand avec une autonomie de 480 à 804 km. Par ailleurs, une grande partie des calculs de Tesla est fondée sur l'hypothèse que les prix du diesel restent les mêmes. S'il y a des obstacles techniques imprévus ou si le combustible devient bon marché, la valeur du semi-remorque peut être revue à la baisse.

Cependant, Elon Musk a laissé entendre que la performance du Semi pourrait voir une amélioration. Il se sent «optimiste» sur le fait que Tesla puisse surpasser les estimations annoncées en novembre 2017 lors de l'annonce des camions autonomes.

>>> Lire aussi Tesla va tester un réseau électrique intelligent au Canada

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire