Une Tesla S en autopilote emboutit un véhicule de police à Laguna Beach

À Laguna Beach hier matin, un automobiliste américain a embouti un véhicule de police au volant d’un Tesla Model S alors que celui-ci était en mode Autopilot.

L’agent des forces de l’ordre n’était pas dans sa voiture de fonction au moment des faits, et le pilote de la berline n’a subi que des blessures légères. Personne ne sait encore si la responsabilité du conducteur est engagée dans l’accident, ou si celui-ci est attribuable à une défaillance de l’automobile. Après cet incident, les responsables de Tesla ont ainsi tenu à insister sur le fait que la fonction Autopilot (malgré un nom trompeur) est semi-automatique, et que le conducteur doit à tout moment garder la main sur le volant. Le Model S donne théoriquement de nombreux signaux avant que l’incident ne survienne, le véhicule étant même programmé pour priver le conducteur d’Autopilot, voire s’immobiliser si le pilote persiste à ne pas tenir le volant.

La liste des incidents survenant en Tesla en Autopilot continue pourtant de s’allonger. Souvent, les accidents arrivent suite à une erreur humaine, c’est pourquoi il difficile d’engager totalement la responsabilité du constructeur. Tesla s’est en tout cas résolu à être plus transparent sur les performances et l’utilisation d’Autopilot.

>> À lire : Tesla : les batteries des Model S et X ont une meilleure autonomie que prévu
>> Plus " Tesla Model Y : début de production en novembre 2019 ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire