Nissan : des robots-taxi au Japon dès l'année prochaine

Produire des voitures autonomes d’ici 2020, c’est l’objectif que Carlos Ghosn, PDG de Nissan s’est fixé l’objectif en 2013. Il semble que  le projet plutôt ambitieux du constructeur japonais en est à sa phase de réalisation, puisque la marque automobile a annoncé les essais publics de ses robots taxis dans son calendrier de 2018.

Service de taxis « Easy Ride »

Le service de taxis autonomes baptisé Easy Ride sera testé au Japon, dans la ville de Yokohama où se trouve le siège la compagnie. Ce faisant, Nissan s’est associé à la société tokyoïte d’électronique, de services web et jeux mobiles DeNA pour intégrer la technologie de conduite autonome à la voiture électrique Nissan Leaf afin de concevoir les véhicules qui déposeront ainsi les passagers dans la zone d’essai.

Grâce à Easy Ride, les passagers pourront demander à être récupérer par une voiture à tout moment, via une application. Selon les déclarations de Nissan, l’application en question qui permettra aux passagers de définir leur destination, sera également capable de recommander des restaurants, des entreprises ou encore d’autres lieux d’intérêt pour leur offrir la possibilité de choisir un itinéraire panoramique.

>>> Lire aussi Les voitures autonomes à l'attaque des autoroutes grâce à ce capteur laser

Pour participer aux tests grands publics des robots taxis Nissan qui se dérouleront du 5 au 18 mars 2018, les intéressés devront s'inscrire sur le site officiel d’Easy Ride.

Course à la conduite autonome…

Force est de constater que la technologie des voitures autonomes représente aujourd’hui un enjeu de taille pour les constructeurs automobiles et les entreprises technologiques, qui y voient des opportunités pour sauver des vies grâce à une meilleure prévention des accidents, mais aussi pour développer de nouveaux services commerciaux.

D’ailleurs, Nissan n’est pas le premier à plancher sur des solutions de transport 100% autonome. Cruise Automation, la voiture autonome de General Motors a commencé à circuler dans les rues de San Francisco en 2016 et devrait être testé à New York en 2018 sous le nom de Cruise Anywhere, tandis qu’au mois d’avril dernier, Google a enclenché les tests publics de Waymo à Phoenix (Arizona).

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire