Thunderbird retrouve son parent d'adoption... Mozilla

Le client de messagerie Thunderbird n’a pas connu le succès espéré depuis sa création. Après un retrait partiel en 2012, Mozilla a finalement exprimé son souhait de trouver un repreneur à son logiciel fin 2015. La Document Fondation et la Software Freedom Conservancy ont été en lice pour prendre les rênes de Thunderbird. Mais, Mozilla a finalement opéré un changement de cap en annulant le divorce sous certains réserves.

Désormais, la fondation se contentera d’apporter un soutien institutionnel. Elle traitera les questions d’ordres financiers et juridiques relatives au logiciel. Les dossiers techniques et opérationnels seront entièrement à la charge du conseil de Thunderbird pour garantir une certaine indépendance. Le conseil aura pour mission de desservir les 25 millions d'utilisateurs et d’assurer la gestion de la communauté qui l’entoure. L’équilibre reste ainsi fragile d’autant plus que la Fondation Mozilla peut rompre le partenariat sous certains motifs. Elle exige du conseil une bonne relation de travail, mais surtout une indépendance opérationnelle. Dans le cas contraire, elle peut s’écarter définitivement en donnant un préavis de six mois.

Ces contraintes sont loin d’être facile à respecter pour Thunderbird alors que Mozilla s’apprête à abandonner son moteur de rendu Gecko sur lequel est basée l’application.

> > >  Lire aussi  Mozilla nous en met plein la vue avec WebAssembly et Firefox 52

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire