Zanco Tiny T1 : ce téléphone se veut le plus petit au monde

The World's Smallest Phone Introducing the Zanco tiny t1

À l’heure des phablettes, Galaxy Note et iPhone X, où la dimension des écrans est toujours plus grande, Zanco lance une campagne de crowdfunding pour fabriquer le téléphone le plus petit du monde, le Tiny T1. Pari perdu d’avance ou retour du « Kawaii » ?

Les lecteurs les plus jeunes ne se souviendront pas de cette époque, mais il y a vingt ans de cela, les fabricants de téléphones (avant l'arrivée des smartphones) rivalisaient d’imagination pour proposer l’appareil le plus petit possible au public. « La création du Zanco Tiny T1 était purement motivée par le défi de pouvoir créer un téléphone si petit », déclare Robert Lattibeaudiere, directeur des opérations de Clubit New Media. « Comme l’a si bien dit Jeff Goldblum dans Jurassic Park, “On a passé si longtemps à se demander si on pouvait, qu’on ne s’est jamais demandé si on devait.” »

La fiche technique du Tiny T1 est bien sûr très pauvre comparée aux smartphones actuels. Mais la simplicité de l’appareil est aussi son grand avantage. Il permet de stocker 300 numéros de téléphone et 50 SMS, tout en étant assez petit pour pouvoir être emporté partout. Particulièrement utile pour les sportifs par exemple, ou les parents anxieux qui veulent garder contact avec leur progéniture sans pour autant l’exposer à Internet.

La page Kickstarter de la campagne précise que le T1 fonctionnera avec tous les réseaux téléphoniques et en 2G. Vous pourrez changer la nano-SIM à tout moment. La batterie devrait tenir 3 jours en veille, et 3 heures en conversation. Selon Mr Lattibeaudiere, le Zanco Tiny T1 est un prototype qui fonctionne, prêt pour la production de masse. Les premiers téléphones devraient être livrés 14 semaines après la fin de la campagne KickStarter. Le prix du Tiny T1 est fixé à environ 35 euros.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire