TomTom ne supporte plus ses vieux GPS, que faire ?

TomTom 825TomTom 825Si vous utilisez le même GPS TomTom depuis des années, vous pourriez bien devoir en changer dans peu de temps, au risque de ne plus profiter des mises à jour de sa cartographie. TomTom a annoncé qu’il allait cessé de corriger les cartes de ses anciens modèles de boîtiers GPS.

Quels sont les modèles concernés ?

GO 750 (W7)GO 720 (M6)START (XB/XD/XF/XH)GO I90 (DC)GO 1000 (TD/TB)GO 820 (FT)
ONE 4th Edition (PC/PF/PI/PL/PO/PQ)GO 750 (W4)XL 4th Edition (GJ/GI/GK/GP)XL 3rd Edition (R1/RS/R2/R4/RU)VIA 120 (AN/AU/FM)START 45(GT)/55(GU)/60(WM)
PLUS (XN/XM)ONE 140 (RED) (PM)VIA 110(AG)/130(AV)/220(AQ)START 20(AO)/25(BK)GO 630 (JB)
GO 1005 (SF/SB)GO 825 (FY)GO 700 (M5)XXL 530(RY)/535(RW)/540(RX)/550(GL) SERIESGO 740 (WR/WL)
XXL CLASSIC SERIES (GQ)XL 2nd Edition (RC/RI/RN/RV)GO 730 (J4)EASE (XI/XJ/XK/XL)ONE IQ ROUTES (P1/PS/P2/PU)

Pourquoi ?

Pour justifier son choix, le constructeur avance que ces appareils « ne sont pas suffisamment puissants pour supporter ses nouveaux logiciels et cartes. » Comme nous l’explique Vincent Martinier, responsable Marketing et Communication de TomTom, les modèles récents utilisent désormais des technologies lourdes, comme un affichage 3D, par exemple.

Autre raison, le coûtde maintenance de ces anciens GPS. Pour TomTom, il est devenu supérieur aux revenu générés par l’achat de mises à jour - une pratique qui, soit dit en passant, n’a plus court sur les derniers modèles, les mises à jour étant désormais gratuites.

Obsolescence programmée ?

Concernant la question de l’obsolescence programmée, TomTom la réfute. Selon le constructeur, « au bout d’X années de service, l’investissement initial du consommateur est jugé rentabilisé. » À ce titre, le plus récent modèle impacté date de 2011 (GO 825).

Quant aux solutions embarquées dans les tableaux de bord des voitures, aucune n’est touchée pour le moment. Seule une solution hybride, le GO I-90, qui s’installe dans un espace autoradio double-DIN fait partie de la liste.

Quelle solution ?

TomTom ne laisse pas ses consommateurs sur le banc de touche. Plusieurs choix s’offrent à eux. Soit ils peuvent continuer à utiliser  leurs appareils qui, en l’absence de mise à jour, perdront en précision au fil des ans. Autre solution : changer d’appareil. Pour cela, TomTom met en place une offre de remplacement. Deux modèles récents sont ainsi affichés à prix réduit : le GO 520 passe de 229,95 € à 183,96 € et le GO 5200 passe de 329,95 € à 230,96 €, soit des ristournes respectives de -20% et -30%.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • testrapid51
    Test
  • tranquilledg
    Bonjour qu'advient il des GoLive qui ne sont pas dans votre liste ?
    pour le mien, je viens de renouveler mon abonnement au service GoLive, sera-t-il assuré sur la durée contractuel pour laquel j'ai payé, le mapshare sera-t-il pérennisé?
  • tranquilledg
    Ce que vous écrivez "TomTom ne laisse pas ses consommateurs sur le banc de touche" me laisse perplexe...
    Contrairement àceque vous indiquez, la marque laisse les utilisateurs sur la touche... Sauf à prouver le contraire, les anciens GPS de la marque fonctionnent parfaitement, ainsi que leur mise à jour, notamment Mapshare.

    Ces fonctionnalités sont technologiquement amorties pourquoi ne pas les rendre gratuite (même sans évolution). Il est clair que le fabricant répond, au prétexte de l'obsolescence technologique, veut relancer les ventes de ses GPS autonomes qui ont chutées fortement ces dernières années (logique, des systèmes embarqués équipent de plus en plus les véhicules !) . Logique capitaliste qui consiste à punir les utilisateurs les plus anciens (fidèles si j'ose dire)... en les obligeant à acheter un nouveau modèle qui demain sera lui aussi obsolète !