Fortnite : le tricheur de 14 ans va se retrouver au tribunal

Épinglé à plusieurs reprises en train de tricher sur le jeu multijoueur Fortnite, un adolescent de 14 ans est traîné devant la justice par l’éditeur Epic Games. Une démarche jugée excessive par la mère du joueur. Avant d’en arriver à l’étape justice, Epic Games avait déjà banni à répétition l’adolescent, mais celui-ci parvenait à chaque fois à retourner dans le jeu, utilisant de nouveau un « aimbot ». Cet outil de triche remplace le joueur par un robot quasiment invincible. Une manoeuvre qui permet de gagner rapidement des niveaux sans effort. L’adolescent se l’était procuré auprès du site Addicted Cheats où ils sont loués entre 5 et 15 $ par mois (entre 4 et 12,5 €).

Tricher, c'est mal 

Las de ce jeu du chat et de la souris, Epic Games a porté l’affaire devant les tribunaux sous le motif de la violation du contrat d’utilisation et du Copyright du jeu. Pour la mère du jeune joueur, c’est un pas de trop. Pour manifester son désaccord, elle a envoyé une lettre à la justice.

Elle y expose plusieurs arguments qui lui laissent à penser que l’accusation est caduque. Le premier est qu’Epic Games n’a subi aucun préjudice financier, son jeu, Fortnite, étant un free-to-play, soit un jeu gratuit avec achats intégrés. D’autre part, les conditions d’utilisation du jeu spécifient qu’un mineur ne peut y jouer sans l’accord d’un de ses parents, accord sanctionné par la validation des mêmes CGU. La mère explique alors qu’elle n’en a jamais vu la couleur et que son fils ne lui a jamais demandé l’autorisation de jouer à Fortnite. Elle accuse aussi Epic Games de faire de son fils un bouc émissaire, alors qu’ils feraient mieux de s’attaquer à la source du problème, soit Addicted Cheats.

Enfin, la mère achève en disant qu’en publiant le nom de son fils publiquement, Epic Games a violé les lois du Delaware relatives à la divulgation d’informations sur les mineurs.

Une question d’âge dont ne se souci guère l’éditeur qui explique à Kotaku qu’il « n’est pas d’accord avec la triche ou la violation de copyright, que cela vienne de n’importe qui et de n’import quel âge. »


Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire